La plante « SARO
Panier 0

LA PLANTE




Nom latin : Cinnamosma fragrans

Le nom malgache du SARO est Mandravasarotra, qui signifie « qui tient le mal éloigné » ou « la plante qui anéantit le mal ». C’est la plante la plus utilisée par les populations de l’Ouest de l’île.

Cette plante appartient à la famille botanique des Canellaceae et croît exclusivement à Madagascar (Plante endémique).

Avec environ 10 000 plantes que l’on ne trouve nulle part ailleurs, Madagascar est un terroir d’exception connu pour son abondance en plantes médicinales et aromatiques.

C’est une plante primitive, unique au monde, qui se développe cependant sous forme de plusieurs variétés selon la région.


Cet arbre toujours vert et très aromatique a été décrit comme atteignant généralement 5 m de haut mais les recherches d’Olivier Behra ont confirmé la présence de grands arbres atteignant plus de 15m de haut.

Les feuilles sont brillantes, de petite taille environ 10cm sur 2cm avec un pétiole court. Elles sont persistantes. Les fleurs sont hermaphrodites et régulières. Les fruits sont des baies, lisses, très variables en forme et en grandeur, déhiscents, 1 à 15 graines par fruit.

Tout est utilisable dans cette plante, les feuilles, l’écorce, le fruit et la racine pour leurs vertus médicinales.



saro_feuille

 

PUBLICATIONS

Behra & al. 2009. Saro (Cinnamosma fragrans Baillon) essential oil : Application in Health and Medicine. African Natural Plant Products : New Discoveries and Challenges In Chemistry and Quality. Edited by H. Rodolfo Juliani, James Simon, and Chi-Tang Ho

Arnal-Schnebelen B., Behra O., Rakotoarison C., Escoubas J., Danthu P. 2007. Applications en gynécologie de l'huile essentielle de Cinnamosma fragrans Baillon (commercialisée sous le nom de « Saro »). Phytothérapie, 5 (2) : 73-75.

Behra O. 2005. Research and ecological point of view of aromatic and medicinal plants in Madagascar (article en japonais). Aromatopia. Vol. 14 / n°4 / 2005.

Behra O. 1998. Analyse de la problématique de la valorisation de la biodiversité pour la conservation. 
Office National de l’Environnement de Madagascar. Rapport dans le cadre du sous programme GEF-Programme des Nations Unies pour le Développement /MAG/96/G-31.